Les frais sont plus chers qu'ils en ont l'air

Tout investisseur doit payer des frais lorsqu’il investit son argent dans un fonds commun de placement. Il peut y avoir des frais d’achat et de vente, mais il y a assurément des frais récurrents. Ces frais récurrents incluent les frais de gestion et d’opération et servent, entre autres, à payer les gestionnaires du fonds ainsi que la commission de suivi à votre conseiller financier. Ils sont prélevés quotidiennement et diminuent votre rendement.

Le problème avec les frais récurrents des fonds actifs est qu’ils sont beaucoup plus chers qu’ils en ont l’air. Ces frais semblent minimes parce qu’on les exprime en pourcentage de la valeur de votre actif, ils varient alors entre 1% et 3%. Mais votre actif vous appartient déjà, donc ces frais devraient plutôt être exprimés en pourcentage de la valeur ajoutée qu’ils vous procurent.

Puisque l’objectif d’un fonds actif est de battre son indice de référence et qu’on peut investir à faible coût dans cet indice via un fonds indiciel, la valeur ajoutée d’un fonds actif est la différence entre son rendement et celui de son indice de référence.

Voici un exemple pour réaliser à quel point les frais sont chers.

Vous avez investi 1000$ dans un fonds géré activement qui a obtenu un rendement de 8%. Vous avez donc un gain de 80$ avant les frais (8% de 1000$). Puisque ce fonds a des frais de 1%, vous devez payer 10$ (1% de 1000$). Ils vous reste donc 70$ (80$ - 10$).

Pour la même période, le rendement de l’indice de référence de ce fonds est de 6%.

Il y a trois manières d’interpréter les frais de cette situation:

  1. Le fonds a des frais de 1% sur la valeur de votre actif \((\frac{10\$}{1000\$})\). C’est ce qui est d’ailleurs écrit dans le prospectus du fonds.

  2. Le fonds a des frais de 12,5% sur votre gain \((\frac{10\$}{80\$})\). Il vous a permis d’obtenir un gain de 80$, mais en échange vous devez remettre 12,5% de ce gain au fonds.

  3. Le fonds a des frais de 50% sur sa valeur ajoutée \((\frac{10\$}{20\$})\). La valeur ajoutée du fonds (20$) est la différence entre votre gain (80$) et le gain que vous auriez obtenu en investissant dans un fonds indiciel (60$, soit 6% de 1000$). Le fonds vous a permis d’obtenir 20$ de plus que si vous aviez investi dans un fonds indiciel, mais vous devez remettre la moitié de ce gain au fonds.

Lorsque l’on regarde les frais récurrents des fonds actifs sous le bon angle, on se rend compte qu’ils sont très chers. Ils pourraient à la rigueur se justifier si les fonds actifs performaient autant que dans notre exemple, mais ce n’est malheureusement pas le cas. En effet, la majorité ne crée pas de valeur ajoutée parce qu’ils se font battre par leur indice de référence.

Cet article est inspiré d’un texte publié par Charles Ellis en 20121.

Abonnez-vous à notre liste de diffusion!